Parfois j’ai l’impression que c’est beaucoup plus simple pour les autres.

Tout me semble si compliqué. J’ai l’impression que je n’y arriverai jamais.


Je fais pourtant des efforts, mais quoi que je fasse, il y a toujours quelque-chose qui ne va pas.


Pourquoi cela paraît si simple pour ceux qui m’entourent? Ils semblent heureux et entièrement comblés. Il n’y a qu’à voir leurs photos: ils sont si entourés !

Ils ont une grande famille et plein d’amis. Il se sont mariés, ont eu des enfants et ont des tas d'amis.

Alors que moi, je me sens tantôt seul(e), abandonné(e), tantôt rejeté(e) et je ne suis même pas photogénique.


Je me sens mal, je suis perdu(e) et personne ne semble comprendre. Je n’y arriverai jamais seul(e) et pourtant j'ai peur que personne ne m'aime pour qui je suis. Peut-être que je ne le mérite pas...


Comment m’en sortir? J'ai l’impression d’être condamné(e) à vivre malheureux(se).

Quelque soit ma situation, et même si pour moi en cet instant c’est inévitable: il n’y a pas de fatalité à tout ce qui m’arrive. Je le sais au plus profond de moi: tout est possible lorsque je pense à l’amour et à mes rêves. C’est possible car c’est en moi, depuis si longtemps. Quelques soient mes questionnements, ils sont légitimes, ils sont « normaux », car eux-aussi, ils sont en moi, mais j'ai le pouvoir de les laisser me guider ou non. Si tout ceci me semble impossible aujourd’hui, mes rêves ne demandent pourtant qu’à être réalisés.



Je reprends les rennes de ma vie.

Comment faire?


Pour commencer, faisons le tri! Dépoussiérons un peu les vieilles croyances qui nous limitent pour laisser émerger le beau, dans le respect de notre rythme, de ce qui est juste pour nous, ici et maintenant. Retrouvons en nous-mêmes ce qui a vraiment de l’importance.

Vous pensez que autres s’en sortent mieux que vous?


Mais que sait-on vraiment de ce qu’il se passe une fois que la porte est fermée? Nous ne laissons voir au monde que ce que nous voulons bien montrer. Nous sommes tous dans ce cas, alors pourquoi les autres feraient-ils différemment? La façade vous semble pourtant bien réelle? Elle est là pour ça, mais chaque existence est parsemée de son lot de difficultés.



Parlons-en, passez le pas: sans jugement, sans apriori, cheminons vers votre but: l’épanouissement. Je dénoue le vrai du faux, entre ce que je ressens et ce que je me raconte. Pour cela, je m'offre un espace privilégié, un temps donné à mon corps et à mon esprit pour qu’ils puissent s'écouter l'un l'autre. Je gagne en lucidité, je prends la distance nécessaire sur les évènements afin de pouvoir les discerner de manière claire et constructive.


Prendre le temps. Consacrer de l'énergie à notre bien-être. Sortir parfois d'un confort illusoire pour investir sur notre santé sur le long terme.