L’importance des outils au sein de la thérapie.

Si la relation thérapeutique est un pré-requis INDISPENSABLE, sans lequel aucune thérapie ne peut être efficace, je constate également une limite à l’écoute active pure.


En effet, l’écoute active consiste à recueillir la parole et à aider la personne suivie à développer ses ressentis. Elle est essentielle afin de bâtir une confiance mutuelle. Elle permet également d’accompagner la personne vers une meilleure connaissance d’elle-même, en observant ensemble ses comportements et en mettant des mots sur ses émotions.




Elle est particulièrement connue, notamment, en psychanalyse:


« L'écoute psychanalytique est le fruit d'une disponibilité, d'une attention, d'une présence à l'autre. En tant que telle, cette écoute- a un effet thérapeutique. Elle accueille la parole de chacun dans ses dimensions de souffrance et de doute, mais aussi dans sa dimension de l'indicible, de l’inconscient. »

Cependant, si elle occupe, selon moi, au minimum 50% du processus thérapeutique, le dicton « Dites seulement une parole et vous serez guéri » connait (là aussi selon mon expérience) des limites. Si certes la parole est salvatrice et que le fait d’être écouté et compris permet de dénouer bien des maux, certains outils permettent une intégration nécessaire pour une transformation profonde et sur le long terme.



Car si parler et échanger est enrichissant, la théorie reste sur un plan mental. Ressentir, assimiler intérieurement, jusque dans nos cellules, à l’aide de techniques et de pratiques appropriées, apporte la juste libération émotionnelle, notamment dans le cas de traumatismes et de croyances limitantes ancrées.


Mais alors, quels outils, pour quels résultats?

En gardant à l’esprit qu’il n’y a pas de recette magique qui convienne à tout le monde, car il n’y a pas un individu qui soit identique à un autre, nous pouvons axer tout au long de la thérapie le travail sur différentes techniques, jugée pertinentes par le thérapeute.


Quelques exemples de techniques utilisées:


EMDR (libération des traumatismes): Elle repose sur un balayage rapide des yeux de droite à gauche, ou par toute autre stimulation sensorielle, pendant que la personne se reconnecte à l'événement traumatisant, afin de s'en libérer.


EFT (libération des émotions négatives): Elle permet de libérer les blocages émotionnels liés à des traumatismes passés ou actuels. On dit de cette pratique qu'elle est psychocorporelle car elle repose sur une méthode de Tapping sur des points d'acupuncture.


Visualisation: Elle permet en état de conscience légèrement modifié de produire un changement désiré ou amener une meilleure compréhension de soi. À cet égard, la visualisation est très semblable à l'hypnose thérapeutique ou à la méditation guidée.


Sophro-analyse: Elle propose une approche spécifique du vécu intra-utérin permettant de remonter aux racines des croyances les plus profondes de l'être humain et de les redéfinir afin de pouvoir s'en libérer. Elle permet également de se connecter et de guérir son enfant intérieur.


Transformation des scénarios négatifs: protocole complet alliant distanciation de ses émotions et connexion au soi, pour se libérer des croyances limitantes et des schémas répétitifs.

18 vues0 commentaire